Les chrysanthèmes vous attendent à Milhars

Dès le milieu du XIX° siècle apparaissent sur les tombes des défunts les chrysanthèmes qui remplacent la flamme des bougies.

Mais cette tradition s’est surtout répandue en France à l’Armistice de 1918.

Clemenceau lors du premier anniversaire de cet armistice, le 11 novembre 1919, aurait appelé les Français à fleurir les tombes des soldats tombés au front.

 

A très vite au Jardins des Bastides,